Antibiothérapie pour suspicion de PAVM : Court, c’est mieux !

Comparer le devenir des patients ayant bénéficié d’une antibiothérapie de courte durée (≤ 3 jours) à celui des patients traités plus de 3 jours pour une pneumonie acquise sous ventilation mécanique (PAVM) suspectée « peu sévère » et n’entraînant pas de majoration des paramètres ventilatoires (Pression Expiratoire Positive (PEP) et Fraction Inspirée d’O2 (FiO2)).

L’intérêt de la question était de proposer une stratégie basée sur l’évaluation quotidienne des paramètres de ventilation mécanique comme moyen simple et objectif de justifier un arrêt précoce des antibiotiques.

Lire la REACTU...

Dernière mise à jour : 11/05/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *