Antoine Rabbat.

C’est avec beaucoup de tristesse que nous annonçons la disparition du Docteur Antoine Rabbat survenue le 14 février dernier.

Pour ceux qui ne le connaissaient pas, Antoine était pneumologue et réanimateur, responsable de l’Unité de Soins Intensifs Respiratoires de l’Hôpital Cochin à Paris. Auparavant, il avait consacré l’essentiel de sa carrière au développement de la Réanimation Médicale et des Unités de Soins Intensifs et de Surveillance Continue Respiratoires au sein du service de Pneumologie et Réanimation de l’Hôtel-Dieu.

Il s’impliquait très activement dans les activités scientifiques de la Société de Réanimation de Langue Française et de la Société de Pneumologie de Langue Française, et était un pilier du Groupe de recherche en réanimation respiratoire en Onco-Hématologie (Grrr-OH).

Sa perte laisse un grand vide, tant il était apprécié de ses équipes médicales et paramédicales et de ses patients, auxquels il était totalement dévoué. Tous ont apprécié sa grande humanité, son respect d’autrui, sa rigueur, son expertise et ses compétences de médecin, de chercheur et d’enseignant.

Il a su transmettre son appétit pour l’excellence, sa capacité d’écoute, sa volonté de soigner, d’aider, de soutenir, d’accompagner tout ceux qui, à un moment ou un autre, lui ont été proches, que ce soit en tant que collègues, élèves, collaborateurs ou patients. Il détestait tout ce qui pouvait nuire à la qualité des soins prodigués dans les unités dont il a eu la responsabilité, et a toujours lutté ardemment pour la faire progresser.

Comme il l’avait souhaité, son dernier geste a été de sauver des vies par le don d’organes.

Nous partageons la peine immense de sa famille. Un grand acteur de la Pneumologie et de la Réanimation nous a quittés. Il restera pour nous une source d’inspiration.

 

Pr Alain Mercat, Président de la Société de Réanimation de Langue Française

Pr Nicolas Roche, Président de la Société de Pneumologie de Langue Française

Dernière mise à jour : 20/02/2018

8 commentaires sur “Antoine Rabbat.

  1. MURIEL C. le

    Bonjour, en tant qu’ancienne patiente du Dr Rabbat je tenais à apporter un témoignage en son honneur. Grâce à lui, et sans rentrer dans le détail, j’ai été guérie il y a quelques années d’une double pneumonie qui avait provoqué chez moi une insuffisance pulmonaire, cardiaque et renale. Je lui serai éternellement reconnaissante car sans lui je ne sais pas où je serais à l’heure actuelle car mon état était très engagé. Non seulement il était très compétent mais en plus très humain envers les patients et leur famille mais aussi à l’écoute. Je garderai de lui un très bon souvenir et son décès m’a beaucoup peinée.

    Répondre
  2. anrich le

    depuis vingt six ans j etais suivi par le docteur rabbat , c etait un homme merveilleux, en écoute pour ses patients , je suis triste, pour ses patients et sa famille

    Répondre
  3. Jeannine Tessier le

    Comment expliquer une telle tristesse pour la perte soudaine d’un être d’un grand professionnalisme et d’une grande générosité pour tous ses patients qu’il traitait avec humanisme, il m’a suivi depuis plus de 20 ans et au moment que j’ai besoin de son avis et suivi médical j’apprends cette terrible nouvelle en pensant avant tout à sa famille et ceux qui lui sont proches

    Répondre
  4. Silva le

    Bonjour
    Je suis triste, c’était mon médecin il était d’une grande gentillesse grâce à lui j’ai appris à vivre avec mon asthme.
    Condoléances à sa famille

    Répondre
  5. QUESNE Nathalie le

    J’ai connu Antoine à l’Hotel Dieu alors qu’il était interne, puis chef de clinique.
    je garde de lui le souvenir d’un médecin impliqué, humain. c’était un collègue généreux et drôle.
    Alors jeune infirmière, j’ai appris tant sur mon métier grâce a lui que je lui voue une reconnaissance sans faille.
    je présente toutes mes condoléances a sa famille

    Répondre
  6. Emmanuel B le

    Bonjour, je suis terriblement triste et affecté par le décès du Docteur Rabbat.
    Il m’a sauvé la vie il y a quelques années à l’Hôtel Dieu alors que j’étais dans un état très préoccupant. A l’écoute, pédagogue il avait su trouver les mots pour ma famille alors que j’étais dans le coma. Puis je l’avais eu comme médecin depuis, ce qui m’avait donné encore plus l’occasion d’admirer ses qualités, sa curiosité, son dynamisme, son volontarisme, son efficacité, sa grande humanité et sa sensibilité. J’avais une grande admiration pour lui et à présent le sentiment qu’un être irremplaçable nous a quittés.
    Et je pense à sa famille et à tous ses proches.

    Répondre
  7. Hamdi le

    C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès Dr Rabbat. J’ai été admis 4 fois en réanimation (Hôtel-Dieu) pour des crises d’asthme. Et il passait tous les jours me rendre visite en réa. Je n’oublierai jamais la fois où j’étais admis en urgence à Cochin pour une uveite, l’ayant su le dimanche d’après il me rendit visite ! Comme ça comme si j’étais son vieux pote. Le Dr Rabbat n’était pas seulement un grand médecin, il était un humaniste.
    Je présente mes sincères condoléances à sa famille et ses proches.
    Adieu Dr Rabbat, je ne vous oublierais jamais.

    Répondre
  8. Moller le

    Je ressens une profonde tristesse depuis que j’ai appris le décès du Dc Rabbat. Mon mari chirurgien était resté 4 mois dans son service de réanimation à l’hôtel dieu. Je vivais quasiment en permanence au chevet de mon mari et je me souviens de l’espoir et de l’énergie que le Dc Rabbat nous donnait chaque fois qu’il passait nous voir. On recommençait à entrevoir un avenir probable et pourtant on le savait inquiet. Il se dégageait de lui une lumière et une grande sérénité qui rendait le service de réanimation humain. Jamais je n’oublierai la grandeur de cet homme qui m’avait permis de supporter le drame que mon mari vivait. Je pense à sa famille et à toutes les personnes qui ont croisé son chemin.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *