La fin du scanner corps entier en traumatologie ?

En cas de traumatisme sévère, avéré ou suspecté, la pratique clinique et les recommandations vont dans le sens de la réalisation d’un bilan lésionnel exhaustif par un scanner corps entier rapide ou bodyscanner (1). Cette attitude repose sur l’objectif de réduction du délai jusqu’à l’obtention du bilan lésionnel définitif, du traitement des lésions et donc probablement un gain de survie (2). Les centres de traumatologie ont adopté cette pratique. Néanmoins, ces données sont issues d’études de cohortes, sélectionnant les patients les plus graves a posteriori.

De plus, devant les risques liés à la réalisation du bodyscanner (irradiation inutile, diagnostics fortuits), les auteurs ont conduit un essai randomisé prospectif évaluant l’intérêt de ce bilan exhaustif systématique.

L’objectif était d’évaluer l’impact de la réalisation d’un bodyscanner précoce et systématique chez les patients suspects de traumatismes sévères par rapport à un bilan radiologique standard.

Lire la REACTU...

Dernière mise à jour : 13/04/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *