Fiche n°1 – Pose de voie veineuse périphérique (VVP)

Définition

Pose d’un cathéter dans une veine périphérique dans le but de perfuser des médicaments ou des solutés de perfusion

Personnes autorisées

  • IDE (décret de compétence)
  • Médecin

Objectifs

  • Limiter les infections sur cathéter périphérique
  • Un respect des conditions d’asepsie lors de la pose, de la manipulation et du retrait de la VVP permet de minimiser les risques d’infections

Indication

Sur prescription médicale

Matériel

  • Gants non stériles
  • Protection à installer sous le membre à ponctionner
  • Garrot
  • Plateau de soin ou champ stérile
  • Compresses stériles
  • Cathéter périphérique de taille adaptée à l’indication et au patient
  • Seringue
  • Sérum physiologique
  • Prolongateur avec robinet 3 voies
  • Désinfection en 5 temps : gamme bétadinée ou autre
  • Pansement transparent semi perméable

Déroulement du soin

  • Se frictionner les mains avec une solution hydro alcoolique (SHA)
  • Préparer le matériel sur un plateau ou un champ stérile
  • Purger le prolongateur
  • Désinfection en 5 temps de la zone à ponctionner
  • Installer le garrot
  • Introduire le cathéter dans la veine
  • Dès le retour veineux, retirer progressivement le mandrin en continuant à introduire le cathéter
  • Retirer le garrot
  • Retirer le mandrin et adapter le prolongateur
  • Fermer avec un pansement occlusif transparent semi-perméable
  • Vérifier la perméabilité du cathéter en injectant doucement du sérum physiologique ; vérifier le retour veineux
  • Fermer le robinet en pression positive
  • Eliminer les déchets
  • Réinstaller le patient

Recommandations

  • En cas de pilosité importante, il est parfois nécessaire de dépiler la zone à ponctionner : préférer la tonte ; ne pas raser (risque de micro lésions augmentant le risque d’infection)
  • Ne pas insérer de cathéter sur un bras porteur d’une fistule artério-veineuse, sur un membre hémiplégique, proche d’une plaie ou de lésions cutanées

Surveillance

  • Il s’agit de repérer précocement des signes d’extravasation, d’inflammation ou d’infection : à chaque surveillance du patient
  • Surveiller l’apparition de signes d’inflammation au point de ponction et sur le trajet de la veine : rougeur, chaleur, douleur, oedème
  • Vérifier que le pansement est bien occlusif ; le refaire si ce n’est pas le cas
  • Les robinets doivent être manipulés avec des compresses imbibées d’antiseptique
  • Changer les bouchons à chaque manipulation
  • La VVP doit être changée toutes les 96 heures au maximum
  • Une VVP posée dans le cadre de l’urgence (SAMU) doit être retirée dès que possible

Informations générales, remarques

  • Noter le soin dans le dossier du patient : pose, taille du cathéter, antisepsie réalisée
  • Noter les surveillances réalisées

Rédaction : E. BERTHOLET1 et S. DÉRES2

1. CHU de Lyon – HFME – Département d’Anesthésie et Réanimation Pédiatrique
2. CHU de Poitiers – Service de Réanimation Médicale

Date de validation : V1 – août 2011

Avertissement

Dernière mise à jour : 22/12/2015