Fiche n°14 – Pression intra-crânienne

Cette fiche technique rentre dans le cadre des procédures standardisées et uniformisées utilisées dans le service de réanimation polyvalente pour la réalisation des soins techniques précis effectués par les IDE(S) sur prescription médicale.

Définition

  • La pression intra crânienne (P.I.C) se mesure en mmHg. Cette mesure est indispensable dans le cadre d’un traumatisme crânien grave (GCS < 8 sans ouverture des yeux) et chez le cérébrolesé intubé / ventilé (sauf certitude d’absence d’H.T.I.C.)
  • Voiesprincipales de pose  :
    • Intra parenchymateuse : transducteur fibre optique posé au bloc ou en chambre par un neurochirurgien.
    • Intra ventriculaire : cathéter multifenêtré dit de « D.V.E » posé au bloc et raccordé à un capteur de pression.
  • L’objectif de P.I.C recherché est < 20 mmHg.

Personnes autorisées

  • IDE (décret)
  • Médecins

Objectifs

  • Description précise du matériel
  • Mise en place du système de mesure de la P.I.C en fonction du type de cathéter
  • Prises de mesures

Matériel

  • Capteur de P.I.C : transducteur en fibre optique(Sophysa®)
  • Moniteur portable (Sophysa®)
  • Câble d’extension du capteur comportant 2 connecteurs (1 jaune, 1 vert) côté moniteur et 1 connecteur prévu pour le capteur de P.I.C
  • Câble de mesure de pression permettant de faire la connexion entre le moniteur et le scope
  • Matériel nécessaire pour la pose du transducteur si celle-ci est prévue en chambre

 

20120723_photo_pic_1

Capteur de PIC Sophysa®

 

20120723_photo_pic_2

Moniteur de PIC Pressio® (Sophysa®)

 

Déroulement du soin

  • Préparation du site d’implantation du capteur
    • Port de masque, charlotte, lunettes et tablier de protection pour le personnel participant et/ou se trouvant à proximité du champ opératoire (IDE/AS)
    • Tonte de la zone périphérique d’insertion du capteur (précisée par le médecin opérateur)
    • Réalisation d’un shampoing à la Bétadine® scrub (cf « le shampoing » ci-dessous)
    • Désinfection en 4 temps avec gamme Bétadine® ou autre
  • Préparation du matériel nécessaire à la pose
    • Habillage stérile de l’opérateur  (masque, charlotte, lunettes, casaque, gants)
    • Pose du champ opératoire
    • Kit d’accès crânien à usage unique (préparation du site, repérage, pose, fixation)
    • Capteur de PIC type Sophysa®, dont le « zéro » sera fait par l’opérateur avant la pose (capteur immergé dans une cupule de sérum physiologique)
    • Moniteur type Sophysa® à relier avec le capteur après la pose

Le pansement

  • Le premier pansement, dans l’idéal, ne doit pas être « ouvert » et refait dans les 48h après la pose. La technique sera toujours identique
    • Asepsie du point d’introduction du capteur en 4 temps (gamme Bétadine® ou autre)
    • Evaluation et transmission de l’aspect local (signes d’inflammation, écoulement,…)
    • Protection des cicatrices par compresses / pansements américains stériles secs
    • Protection du point d’insertion du capteur de PIC avec une compresse en pourtour
    • Bandage complet et occlusif de la tête par bandes crêpe non compressif
    • Confection d’une « croix » avec des bandes d’Elastoplast® (d’une oreille à l’autre, du front à la base de la nuque)
    • Finaliser le « casque » par une bande d’Elastoplast® en pourtour
  • La réfection du pansement doit se faire toutes les 48h

Le shampoing

  • Un shampoing devra être réalisé à J6 puis tous les 6 jours, en début de réfection du pansement
    • Disposer la tête du patient sur un champ stérile en fabriquant 2 « rigoles »
    • Protéger le point de ponction du capteur en enroulant une compresse imbibée d’antiseptique
    • Verser de l’eau stérile sur l’ensemble du crâne
    • Laver à la Bétadine® scrub (par l’IDE munie de gants stériles)
    • Rincer avec de l’eau stérile
    • Sécher en tamponnant avec des pansements américains stériles
    • Penser à disposer une bassine de recueil pour l’eau du capiluve
    • Réfection du pansement

 

  • Attention à  ne jamais couder le capteur de PIC constitué de fibres optiques extrêmement fragiles
  • Sécuriser le capteur en le fixant sur le crâne

20120723_photo_pic_3

 

Connexion du système de mesure avec transducteur optique :

  • Matériel

20120723_photo_pic_5

 

  • Installation
    • Brancher le câble d’alimentation secteur à la prise secteur
    • Brancher le câble d’extension du cathéter aux prises jaune et verte
    • L’autre extrémité est destinée à être connectée au capteur de PIC
    • Brancher le connecteur bleu à la prise bleue du moniteur
    • L’autre extrémité rouge est reliée au scope
    • Mettre le moniteur en marche (touche marche/veille)
    • Le moniteur réalise son auto test (4 sec)
    • Etalonnage : il est à faire dans les cas suivants : interruption du courant secteur, déconnection, changement de cathéter
      • Appuyer 1 fois sur la touche ▼
        • Le moniteur affiche « envoi signal 0 mmHg au moniteur patient – Faire zéro patient », c’est-à-dire faire le zéro sur le scope
        • S’assurer que le scope affiche «0 mmHg »
      • Appuyer 1 nouvelle fois sur la touche ▼
        • Le moniteur affiche « envoi signal 30 mmHg au moniteur patient »
        • S’assurer que le scope affiche «30 mmHG »
      • Appuyer 1 nouvelle fois sur la touche  ▼
        • Le moniteur affiche « envoi signal 60 mmHg au moniteur patient »
        • S’assurer que le scope affiche «60 mmHg »
      • Appuyer 1 dernière fois sur la touche  ▼
        • Le moniteur Pressio® quitte la séquence d’étalonnage et reprend le monitoring.
        • Le moniteur affiche alors la PIC

Incidents – Accidents – Complications

  • Risque infectieux
  • Destruction de la fibre lors des manipulations (transport, pansement, mobilisations,…)
  • Résultats erronés par erreur d’étalonnage du moniteur portatif

Eléments de surveillance

  • Surveillance de la PIC en continue ou à fréquences régulières prescrites si cathéter de dérivation ventriculaire externe
  • Surveillance de la pression de perfusion cérébrale (PPC)
  • Surveillance de la température corporelle (avec capteur interne pour plus de fiabilité)
  • Evaluation de l’état neurologique du patient

Informations générales, remarques

  • Avant l’implantation du cathéter, a été réalisé l’étalonnage par rapport à la pression atmosphérique. Toutes les données de cette mise à zéro sont gardées en mémoire. C’est pourquoi, une fois le cathéter implanté, il peut être déconnecté puis reconnecté au même ou à un autre moniteur Pressio®, sans nécessité d’un étalonnage à la pression atmosphérique
  • Le capteur est préalablement posé et étalonné par l’opérateur
  • Le capteur est relié au moniteur Pressio® par le câble d’extension (jaune/vert)
  • Brancher le câble destiné à relier le moniteur au scope
  • Etalonner le moniteur : le zéro est à faire avec la pression de l’air atmosphérique
  • Mettre le moniteur en marche, il fait un auto test
  • Etalonner le moniteur (la mesure doit être identique sur le moniteur et sur le scope)
  • Affichage de la PIC sur le moniteur portatif et le scope (mesure identique)

 

  • NB : l’étalonnage du scope est à faire après :
    • Interruption du courant
    • Déconnection
    • Changement de capteur

 

  • Les données de la mise à zéro restent en mémoire au niveau du capteur. On peut donc déconnecter et reconnecter au même moniteur, ou, le cas échéant, avec un autre, sans nécessité d’étalonner à nouveau.
  • Noter les informations dans le dossier de soins

 


 

Rédaction : J.DELESALLE – L.GUINAUDEAU – S.LUSSO

Hôpital FochService de Réanimation Polyvalente

Date de validation : V1 – mars 2012

Avertissement

Dernière mise à jour : 15/02/2016