REACTU-Image n°33

L’histoire

Un patient de 51 ans, sans antécédent particulier, est admis en février en médecine intensive – réanimation pour une défaillance respiratoire aiguë. Il présentait depuis une semaine un syndrome grippal. Est secondairement apparue une toux avec recrudescence fébrile. La radiographie du thorax à l’admission est présentée en Figure 1A. Un tableau de choc septique avec syndrome de détresse respiratoire aiguë s’est rapidement installé avec nécessité de recourir à l’intubation et la ventilation mécanique. L’examen clinique retrouvait par ailleurs une éruption vésiculeuse extensive de la lèvre supérieure. En l’absence d’hémoptysie et de neutropénie, dans ce contexte de pneumonie communautaire probable, un traitement par Cefotaxime et Spiramycine a été introduit. L’évolution hémodynamique a été rapidement favorable à l’inverse de l’évolution respiratoire, avec la nécessité de réaliser plusieurs séances de décubitus ventral et l’administration de monoxyde d’azote.

Dans les quinze jours suivants, à plusieurs reprises, la mobilisation du patient a été accompagnée d’épisodes de vomique avec dégradation respiratoire brutale. L’imagerie thoracique au décours est présentée sur la Figure 2 (radiographie et scanner au dixième jour).

Figure 1. Radiographie de thorax de face à l’admission.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Figure 2. Radiographie et scanner du thorax avec injection de produit de contraste après 10 jours d’évolution.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir


Chez ce patient, quel est le micro-organisme le plus vraisemblablement en cause ?

Dernière mise à jour : 06/06/2017