Maladie thromboembolique périopératoire

Cette recommandation des pratiques cliniques (RCP) a eu pour but de répondre aux questions suivantes :

  1. Quels sont les moyens thérapeutiques (physiques, mécaniques, médicamenteux) disponibles pour la prévention de la maladie thromboembolique veineuse périopératoire et obstétricale et leurs modalités de surveillance ?
  2. Quelle est l’incidence, sans prophylaxie, des événements thromboemboliques cliniques (thrombose veineuse, embolie pulmonaire) et paracliniques en classant le risque lié à la chirurgie en risque faible, modéré, élevé ?
  3. Quelle est l’efficacité et quels sont les risques des stratégies de prévention en fonction de ces classes de risque ?
  4. Quand (début de la prophylaxie) et pendant combien de temps ces stratégies doivent-elles être prescrites ?
  5. La chirurgie ambulatoire modifie t-elle l’efficacité et le risque de ces stratégies ?

Chaque groupe de chirurgie (orthopédie et traumatologie, chirurgie digestive et des varices, urologie, chirurgie gynécologique, obstétrique, chirurgie thoracique, chirurgie vasculaire, chirurgie cardiaque, chirurgie de la tête et du cou, chirurgie du rachis traumatique et non traumatique, chirurgie et réanimation du brûlé) devait répondre aux questions 2, 3 ,4 et 5. Enfin, un paragraphe aborde l’influence éventuelle de l’anesthésie quant à l’efficacité et au risque de ces stratégies.

Dernière mise à jour : 07/12/2015