Intoxication aigue à la chloroquine

La gravité de l’intoxication aiguë à la Chloroquine tient à ses manifestations cardio-vasculaires. Un arrêt cardiaque peut survenir dans les 30 minutes qui suivent l’ingestion. La mortalité hospitalière est de l’ordre de 10 %, ce chiffre ne tient pas compte des décès à domicile. Il a récemment été suggéré que le Diazépam pouvait avoir un effet bénéfique. D’où l’idée d’une Conférence de Consensus visant à préciser le rôle du Diazépam dans cette intoxication et la place des autres thérapeutiques traditionnelles.

Télécharger les fichiers attachés

Documents attachés
Dernière mise à jour : 05/12/2015