Ventilation non invasive au cours du SDRA : une fausse bonne idée ?

L’utilisation de la ventilation non invasive (VNI) dans l’insuffisance respiratoire aiguë (IRA) hypoxémique a été validée par des essais randomisés réalisés chez l’immunodéprimé à la fin des années 1990, avec comme comparateur l’oxygénothérapie standard ou la ventilation invasive (VI) dans des conditions non protectrices. Il n’y a pas à ce jour d’étude randomisée de grande ampleur ayant validé l’utilisation de la VNI dans le SDRA tout venant.

L’objectif principal de l’étude est d’évaluer la proportion de patients pris en charge en VNI dans les 48h suivant le diagnostic de SDRA, sur une large cohorte de patients.

Les objectifs secondaires étaient :

  1. d’évaluer l’intérêt du rapport PaO2/FiO2 pour classer la sévérité des patients sous VNI selon la définition de Berlin ;
  2. de décrire les caractéristiques des patients pris en charge en VNI et les réglages ventilatoires utilisés ;
  3. de décrire les facteurs de risques d’échec de VNI ;
  4. de rechercher une association entre VNI et mortalité.
Lire la REACTU...
Dernière mise à jour : 02/06/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *